Défi 4000 relevé : victoire face à Nantes 28 à 23 !

1/16/2020

Portées par près de 3 000 enfants pour la 9ème édition du Défi 4000 à Coubertin, les Lionnes réalisent une très belle performance face à Nantes pour la 14ème journée de la Ligue Butagaz Energie. Paris 92 se rapproche ainsi doucement du podium, à seulement un point de Nantes, qui se maintient à la 3ème place. 

 

Rapidement dans le vif du sujet

 

Dans un stade Coubertin surchauffé, les deux équipes se neutralisent les dix premières minutes (4-4, 10ème). Mais déjà les Lionnes imposent un bon rythme et une solide cohésion défensive, bien complétée par Lucie Satrapova sur sa ligne. En attaque, la gauchère Eun-Hee Ryu au poste de demi-centre permet de trouver de belles solutions sur Ulrika Toft-Hansen, qui rend une copie parfaite avec 5/5 (8-5, 12ème).

Les Nantaises se reprennent avec Barbosa, en maintenant un écart de deux buts (11-9, 25ème). Ryu, efficace aussi en défense centrale, envoie rapidement Veronika Malá qui se régale en contre-attaque. Ces deux dernières assureront d'ailleurs le spectacle en offrant un beau kung-fu aux quelques milliers d'enfants, qui anéantira le jeu des visiteuses jusqu'à la pause. Les isséennes continuent quant à elle de décoller au score (13-9, 27ème) face à Nantes, impuissant, qui retourne aux vestiaires avec un retard conséquent (15-9, MT). 


Un match maitrisé

Au retour des vestiaires, l'arrière nantaise Nielsen tente de remettre son équipe dans le jeu par un doublé (15-11, 34ème) mais la team GPSO maîtrise son sujet. Malgré une mi-temps un peu plus brouillonne, les joueuses de Yacine Messaoudi continuent de dominer les débats. Paris 92 devra finir néanmoins la partie privé de Melvine Deba, victime d'une commotion cérébrale, suite à une chute dans la zone en contre-attaque.
La bonne rentrée de Maëlle Chalmandrier (3/3) apporte de nouvelles solutions offensives (19-13, 41ème). Tamara Horacek prend le relais et perce la défense nantaise
par trois fois en cette fin de match (23-18, 49ème). Malgré les exclusions temporaires (Alice Mazens et Véronika Mala) et les jets de 7m convertis par Paule Baudouin, les franciliennes gardent leur avance avec sérieux jusqu'au coup de sifflet final (28-23). 

A seulement 1 point du podium, les Lionnes doivent confirmer en se déplaçant à Dijon dimanche. Actuel 8ème du championnat, ce prochain adversaire, qui vient tout juste d'aller gagner à Fleury et à Toulon, n'est pas à prendre à la légère...

Un grand merci aux parrains de cette 9ème édition du DEFI 4000, ici présents pour le coup d'envoi : Camille BONENFANT-JEANNENEY, directrice générale de la CPCU et Jean-Jacques GALIBOURG, élu d'Harmonie Mutuelle. 

 

Statistiques

 

Paris 92 – Satrapova (14 arrêts /35); Garba (0/2).
Sercien-Ugolin (1/3); Horacek (4/11); Toft Hansen (5/5); Ryu (6/9); Mazens (2/4); Fofana (0/1); Lassource (0/1); Mala (7/10); Deba (0/2); ; Chalmandrier (3/3), Moore; Ouattara.
Gardiennes : Satrapova (14/35); Garba (0/2)


Nantes – Placzek (8 arrêts / 27); Gabriel (4/12).
Lignières (0/2); Baudouin (6/9); Ayglon-Saurina (0/3); Dancette (2/3); Nielsen (4/5);  Ahanda (4/8); Mitrovic (2/3); Escribano (2/4); Barbosa (3/8); Bellec; Loquay; Kieffer.

 

 

 

Please reload

© 2018 by PARIS 92 SAS