Entertainment

Combattives jusqu’au bout

Crédit photo : Nytsophotos

Paris 92 (28-32) Metz

Après trois semaines de trêve internationale, les Lionnes retrouvent le Palais des Sports d’Issy-les-Moulineaux pour jouer le 5ème match de Plays-Offs, devant les caméras de Sport en France. Privées de Laura Flippes et de Mabana-Ma Fofana, les lionnes se seront battues courageusement jusqu’au bout et s’inclinent 28-32 face à Metz.

Première période compliquée

C’est une entame de match difficile pour le grand retour de Karolina Zalewski et les Lionnes, dépassées par le jeu offensif maîtrisé de Metz et les ballons perdus en attaque. Yacine Messaoudi pose son premier temps mort à seulement 5 minutes de jeu (0-4). La défense se réveille timidement et permet à Adja Ouattara d’inscrire le premier but pour son équipe (1-6, 7ème). Soukeïna Sagna, puissante sur ses appuis, trouve les intervalles et inscrit 3 buts consécutifs ce qui permet aux isséennes de réduire l’écart (4-11, 16ème). Les buts se font rare face à la gardienne Hatadou Sako, très efficace dans ses buts, après plusieurs parades dont un sur jet de 7m de Nadia Offendal. Dynamiques et rapides, les messines déroulent et servent à plusieurs reprises leur pivot Astride N’Gouan (8-18, 28ème). Les deux formations se séparent au score de 9-18, après un pénalty transformé par Nadia Offendal.

Réveil défensif

Au retour des vestiaires, Alice Mazens montre la voie à  ses coéquipières , en inscrivant 2 buts consécutifs tandis que Metz montre quelques difficultés en attaque. Le retour d’une défense solide permet aux lionnes de monter plus rapidement les balles et de grignoter quelques points (14-20, 37ème). Sur une bonne lancée, Léa Serdarevic feme la cage face à Méline Nocandy jusque-là incontrôlable par sa rapidité. Deux exclusions temporaires à l’encontre de Paris 92 remettent l’équipe dans le dur. Mais l’infériorité numérique ne perturbe pas pour autant les Lionnes, qui restent agressives en défense, et davantage concluantes aux tirs (20-26, 47ème). Elles tiennent tête à leurs adversaires et maintiennent le score : un arrêt de Léa Serdarevic, poursuivi d’un but à but direct redonne de l’espoir à ses coéquipières (26-29, 56ème). Il manquera néanmoins du temps et de l’énergie pour rattraper le retard. Metz, habitué des grands rendez-vous, reste lucide dans le money time. Les lionnes clôturent la seconde mi-temps comme la première, sur pénalty, pour finir sur le score de 28-32.

La team GPSO se sera battue jusqu’au bout malgré une première période très mitigée : c’est un tout autre visage montré en deuxième partie, qui démontre un bel état esprit. Elle se déplacera dimanche prochain à Nantes pour jouer la 6ème journée de Play-Offs, un match décisif pour la course à l’Europe ! 

Statistiques :

Paris 92 – Léa Serdarevic (8 Arrêts/ 30 Tirs), Catherine Gabriel (3/13)
Alisée Chauveau, Kasia Janiszewska (1), Nadia Offendal (7), Adja Ouattara (6), Aminata Cissokho, Veronika Mala (3), Alice Mazens (3), Soukeina Sagna (7), Mathilde Thouvenot, Karoline Lund, Leslie Ayong, Karolina Zalewski 
 
Metz – Hatadou Sako (8 Arrêts/29 Tirs), Dinah Eckerle (2/8)
Debbie Bont, Louise Burgaard (5), Manon Houette, Laura Kanor, Jurswailly Luciano (3), Camila Micijevic (3), Astride Ngouan (2), Méline Nocandy (9), Olga Perederiy (6), Maire-Hélène Sajka, Tjasa Stanko (4), Audrey Dembele

Partager

Comments are closed.