Entertainment

Dijon (28-28) Paris 92

Après un Défi 4000 remporté avec succès, les Lionnes poursuivent le championnat face aux dijonnaises. Privées de leur capitaine Allison Pineau, mais aussi d’Ulrika Toft-Hansen et Melvine Deba, blessées au dernier match, elles concluent la 15ème journée sur une égalité 28-28 face à Dijon, actuellement 9ème au classement.  

Un début efficace 

Les parisiennes entament leur match avec une efficacité remarquable, et un premier but marqué au bout de 30s de jeu seulement. Après 8 minutes, le score affiche 0-5 grâce à un jeu sur le pivot bien rodé et 3 buts marqués par Mabana-Ma Fofana (4/5). Mais le jeu commence à s’essouffler avec notamment de nombreux échecs aux tirs, et l’adversaire profite de cette baisse d’intensité pour revenir au score : Dyenaba Sylla montre la voie des filets à ses coéquipières par 3 fois (5-8, 18’). En perte de vitesse, Paris 92 se voit sanctionné avec une exclusion de 2 minutes pour Adja Ouattara, qui permet aux dijonnaises de se rapprocher à seulement 2 buts d’écart (7-9, 21’). Les Locales subiront la même sanction avec 2 minutes pour Joanna Lathoud, qui offre la possibilité aux isséennes de revenir à un écart de 3 buts à la 23’. Les Lionnes trouvent alors des solutions sur les extérieurs, avec Veronika Mala qui réalise un sans-faute (4/4), puis Alice Mazens, qui marque le dernier but de Paris 92 avant la pause : les joueuses partent aux vestiaires avec 3 buts d’avance 10-13.

A bout de souffle

A l’entame de la 2ème mi-temps, les percussions de Tamara Horacek (3 buts) répondent aux assauts de Déborah Kpodar (2 buts). Déborah Lassource prend alors le jeu à son compte et brille par son efficacité (6/8). A la 40’, deux exclusions consécutives pour les Lionnes marquent un tournant dans cette rencontre, et oblige l’entraineur Yacine Messaoudi à poser un temps mort pour stopper l’hémorragie (18-19, 41′). Tamara Horacek sur 7m, suppléée par Océane Sercien-Ugolin, gardent l’avantage (23-26, 51’). 

Christophe Mazel pose alors son temps mort, qui ramènera ses joueuses à égalité (26-26) à cinq minutes de la fin du match. Les deux formations se répondent alors coup pour coup : Veronika Mala égalise à 27 partout. Dijon manque un jet de 7m à la 57’ laissant aux parisiennes l’opportunité de reprendre la main, mais Joanna Lathoud égalise (28-28, 58’). Deux derniers temps morts ne changeront rien à l’issue finale du match : les équipes se neutraliseront jusqu’au coup de sifflet final sur le score de 28-28. 

La team GPSO retrouvera Metz le mercredi 5 février à 20h00 au Palais des Sports d’Issy les Moulineaux. 

Statistiques :

Dijon – Le Borgne (2 arrêts / 5 tirs) ; Elm (7/32)
Metzger; Lathoud (3 buts / 3 tirs); Gravelle (2/6); Diagouraga (0/1); Ribeiro (2/2); Moretto (4/7); Vetkova (1/1); Bouchard (1/1); Kpodar (5/11) ; Sylla (4/5) ; Lasm (2/2); Dazet (4/7)

Paris 92 – Garba(arrêts /tirs) ; Satrapova (6/34)
Sercien-Ugolin (4 buts / 6 tirs); Horacek (6/9); Ryu (0/2); Mazens (3/7); Cissokho; Fofana (4/5); Lassource (6/8); Moore; Mala (4/4); Ouattara (0/1) ; Chalmandrier (1/3)

Partager

laisser un commentaire